Vieux

Le village de Vieux se trouve à une dizaine de kilomètres au nord de Gaillac, dans la vallée de la Vère.
Des traces de peuplement remontant à la préhistoire permettent d’affirmer la présence des hommes sur ces terres à la périodes du paléolithique moyen et supérieur ainsi qu’au néolithique.
C’est à la fin du 9ème siècle, en 861, que Vieux fut mentionné pour la première fois sur un document : un don fait par la comtesse Sénagonde à la collégiale de Vieux qui abrite les reliques de Saint Amarand, Saint Eugène et Sainte Carssime. La commune était un de sanctuaires dynastiques des comtes de Toulouse-Rouergue.

La sauveté de Vieux fut fondée par le comte de Toulouse, Pons et par l’Evêque d’Albi , Amiel dans les années 1037 – 1041.

l'église

l’église

 

Le village s’est ensuite très vite développé autour de son église. En 1294 Philippe le Bel remit ce territoire à Gérard de Casaubon. Vieux devint une seigneurie laïque.
Un château fut érigé au-dessus du village, sur une plate-forme, permettant ainsi de créer un second noyau d’habitation.

 

 

 

Le château fut reconstruit au début du 17ème siècle, signe d’une situation économique favorable pour le village.
Les siècles suivants virent le développement de la viticulture et l’agrandissement des fermes.

L’église Saint-Eugène est de style gothique et date du 16ème siècle. Son clocher octogonal s’élève à 23 mètre au-dessus de la place.

fresque

fresque à l’intérieur de l’église de Vieux : l’entrée à Jérusalem 14ème siècle

Vieux (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les commentaires sont fermés