Penne

Autre haut lieu du tourisme dans le Tarn, le bourg fortifié de Penne, au coeur de la forêt de Grésigne, est un site unique en Midi-Pyrénées. Le village, accroché à une corniche rocheuse est bien conservé.

Geoffroy de Penne, seigneur de Penne, suivit Raymond IVcomte de Toulouse, dit Raymond de Saint Gilles, à la première croisade en 1096.
Penne fut remis par le vicomte de Saint Antonin au comte de Toulouse.
Le château de Penne fut pris plusieurs fois pendant la Croisade des Albigeois pour être cédé à Alphonse de Poitiers, par les seigneurs de Penne après la mort du comte de Toulouse, Raymond VII.

Penne tomba aux mains des Anglais, au milieu du 14ième siècle, ils en firent leur place d’armes.

En 1374, le château-fort fut pris par les Routiers qui l’occupèrent pendant une longue période.

Penne joua un rôle dans les guerres de religions et fut occupé par les protestants en 1568 et 1586.

Le château-fort domine le village. Il est reconstruit depuis peu. Il fut bâti au 12ième siècle et classé monument historique en 1902.

penne-DSCF1185 penne-DSCF1186 penne-DSCF1194 penne-DSCF1190
penne-DSCF1195 penne-DSCF1197 penne-DSCF1202

L’entrée dans le village se fait par une porte en forme d’ogive, percée dans une tour anciennement fortifiée par des mâchicoulis. La tourelle de l’église se trouve au sommet de cette tour.

L’église était autrefois adossée aux remparts. Elle était incluse dans l’enceinte fortifiée du village. Elle fut en partie détruite en 1568, quand les protestants prirent le village. Les guerres de religions terminées, elle fut reconstruite dans le style gothique méridional. Elle est dédiée à Sainte Catherine.

Les habitants de Penne bénéficièrent dès 1253 d’une administration municipale et de certaines libertés et franchises. Ils pouvaient avoir chacun un four dans leur maison, bâtir des moulins sur la rivière, pêcher.

Ils étaient dispensés de s’acquitter des droits de leude et de péage et pouvaient s’adonner librement au commerce. Ils avaient tous les droits de pâturage dans les bois, les terres vagues, la forêt de Grésigne…

Quatre consuls étaient chargés d’administrer la commune, assistés de 24 conseillers.

Personnellement, j’aime beaucoup ce château-fort et ce village, perchés sur leur piton rocheux au milieu d’un écrin de verdure.
Le village a su préserver son authenticité.

Coordonnées GPS : latitude 44.075931 – longitude 1.732520

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les commentaires sont fermés