Lombers

Lombers se situe à 5 kms de Réalmont, entre Albi (18 kms) et Castres (30 kms).

Le premier habitat humain dont on a trouvé des traces remonte vers 70 avant notre ére. Il s’agissait d’un peuplement gallo-romain.
On peut attester de la présence des chrétiens entre le 3ème et le 5ème siècles, puis de celle des Wisigoths au 5ème siècle et des Francs au 6ème siècle.
Dans le cartulaire de la famille Trencavel, le château de Lombers est mentionné en 1032. Il devait se trouver au somment du pic de Lombers, là où il y a aujourd’hui une croix.

DSCF1754

Le pic de Lombers

C’est en 1045, que le village de Lombers est mentionné pour la première fois.
Au Moyen-Age, Lombers est une cité importante qui compte près de 2000 habitants. Elle possède un château-fort et une coseigneurie de 50 chevaliers. C’est dans ce château qu’a lieu, en 1165, le concile de Lombers qui oppose l’évêque cathare d’Albi (résidant à Lombers) aux évêques catholiques. Ce concile a pour but d’examiner la doctrine cathare.  Les personnages les plus influents de l’époque y assistent parmi lesquels l’évêque Guillaume d’Albi qui a organisé ce concile, Gaucelin l’évêque de Lodève, Trencavel, le vicomte d’Albi, de Carcassonne et de Béziers, Constance de Toulouse, épouse du comte de Toulouse et soeur de roi de France Louis VII.
L’évêque de Lodève, après avoir entendu les cathares, rend le jugement suivant :

 Je condamne, au nom du Concile, la secte d’Olivier et de ses associés, qui tiennent le sentiment des hérétiques de Lombers, quelque part qu’ils soient, suivant l’autorité des Ecritures.

A la fin du 12ème siècle, Bernard de Boissezon et son épouse Alazaïs sont les seigneurs de Lombers. Le château est le lieu de rendez-vous des troubadours et des principaux seigneurs du pays. Il s’y tient des cours d’amours.
En 1209, suite à la prise de Lombers par Simon de Montfort, Bernard et Alazaïs de Boissezon sont dépossédés de leurs terres sur lesquelles la bastide royale de Réalmont sera fondée en 1272, un an après annexion du comté de Toulouse au royaume de France.
Pendant les guerres de Religion, le village passe alternativement des mains des catholiques à celles des protestants.
En 1622, le duc de Vendôme assiège la ville et y met le feu.
La ville est rasée totalement en 1633, ainsi que le château, lorsque Richelieu ordonne que l’on détruise les forteresses féodales.
L’église Saint-Martin est située au centre du village. Elle a été construite sur les ruines de l’église précédente.

DSC

Eglise Saint Martin de Lombers

 

A l’extérieur du village, à Saint Sernin, se dresse l’église Saint Sernin.

 

Eglise Saint Sernin de Lombers

Lombers comptent une vingtaine de pigeonniers. Ils représentaient la richesse et la puissance de leur propriétaire. Et les pigeons étaient utiles pour la culture des vignes, du chanvre et du pastel.

Pigeonnier à Lombers

Pigeonnier à Lombers

Aujourd’hui le village compte un millier d’habitants. Il possède une belle place et un petit patrimoine intéressant.

Coordonnées GPS : latitude : 43.805289 – longitude 2.149506

C’est à Lombers que résident nos amis Michèle et Eric Rosique, éleveurs passionnés (et passionnants) de springers, clumbers et cockers anglais. http://www.elevagedurieu-grand.fr/

Découvrez entre Lombers et Brens, à côté de Cadalen,  la Safranière La Salamandre http://www.safranlasalamandre.com et la roulette d’hôte Zelena Hora

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les commentaires sont fermés